Cher.e.s,

J’espère que ces temps de pandémie vous ont bien trouvé. Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont dû faire face à différents défis en raison de l’isolement forcé: de la solitude, de l’anxiété, de la peur, des pertes économiques et malheureusement aussi des membres de la famille.

Quant à moi et à de nombreux artistes en Suisse et à travers le monde, il a sûrement été difficile de mener à bien nos activités et sorties. Car beaucoup des concerts ont été interrompus à cause des mesures mises en place de distanciation sociale.

PRÉ-COMMANDEZ LE NOUVEAU TITRE MOUTH SHUT

 Cependant, après beaucoup de travail et beaucoup d’attente, je suis maintenant heureuse de vous annoncer que mon nouveau titre Mouth Shut, dont la sortie est prévue pour le 19 juin est disponible en PRÉ-COMMANDE maintenant sur Itunes.
 >>  Vous pouvez pré-commander le titre ici — https://apple.co/2XV9thb <<

Aussi, assurez-vous de rester à jour en suivant mes réseaux sociaux:
Spotify // Itunes // Bandcamp // afrakane.com

LE TITRE MOUTH SLUT / SON HISTOIRE

Mon expérience personnelle

Afra Kane - MOUTH SHUTArtwork by Julie Thuliez & Afra Kane

Mouth Shut est une chanson qui veut faire taire toutes les mauvaises voix de discrimination, stéréotypes contre l’âge, le sexe et la race. Dans cette note, je me concentrerai principalement sur la discrimination contre la race. L’objectif est de dissiper les mythes et de briser les stéréotypes entourant l’identité noire dans la société d’aujourd’hui.

Afin de favoriser l’appréciation de la diversité. Donc, avec cette chanson, je voulais sensibiliser sur les opposés polaires et poser les questions suivantes: qu’est-ce que le noir et qu’est-ce que le blanc ?

Qu’est-ce qui est trop jeune et trop vieux ?

Souvent, on m’a dit que je suis soit trop noire, pas assez noire ou même blanche. Et je me suis toujours demandé ce que cela signifiait. J’avais l’impression que les personnes dont ces déclarations provenaient avaient une idée préconçue ou des préjugés concernant la façon dont les noirs se comportent.

Je n’ai pas grandi avec une représentation noire autre que ma famille et j’étais entourée à la fois d’une culture italienne et d’une culture nigériane, et donc naturellement j’ai intégré les deux.

Pourtant, cela ne me rend pas moins noire, cela fait de moi une européenne d’origine africaine, ou une immigrée de deuxième génération, un concept que la moyenne a encore du mal à comprendre, quand il s’agit de personnes d’origine africaine nées en Europe.
[ Lorsque je vivais en Angleterre et chaque fois que je devais remplir mes informations personnelles sur un formulaire spécifique, la case « noire-européenne » à crocher n’était jamais là, et je l’ai trouvé bizarre.]
Je trouve intéressant, comment nous ne disons pas nécessairement qu’Amy Winehouse est « tellement noire » à cause de sa voix rauque, cependant, pour moi, avoir de bonnes notes à l’école ou avoir une éducation en musique classique m’aurait en quelque sorte rendue moins noire et que comme je ne rentrais pas dans une « idée » de noir, je ne devait donc pas l’être.

Pour moi, l’identité noire est très diversifiée, en particulier au sein des descendants de la diaspora africaine, et il est temps de voir cette diversité et de commencer à l’apprécier.

News